Aller au contenu principal

~ DES DÉFINITIONS ~

« L'éducation à la sexualité se fonde sur les valeurs humanistes de liberté, d'égalité et de tolérance, de respect de soi et d'autrui. Elle doit trouver sa place à l'école dans un esprit de laïcité, de neutralité et de discernement. […]

L'éducation à la sexualité se trouve à l'intersection de plusieurs champs :
- le champ biologique, qui comprend tout ce qui est de l'ordre de l'anatomie, la physiologie, la reproduction et ce qui en découle, en termes de contraception, de prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) et du VIH-sida ;
- le champ psycho-émotionnel, qui permet d'aborder la question de l'estime de soi, des compétences psychosociales, des relations interpersonnelles, des émotions et sentiments, et d'inviter ainsi les jeunes à développer leur propre réflexion et à échanger avec leurs pairs, tout en respectant leur sphère privée ;

- le champ juridique et social, qui a pour objectif de sensibiliser les élèves sur des questions sociétales, les droits et devoirs du citoyen, les mésusages des outils numériques et des réseaux sociaux, les risques à une exposition aux images pornographiques, l'exploitation sexuelle, les violences sexistes et sexuelles, l'égalité femmes-hommes, etc. Il s'agit de combattre les préjugés, notamment ceux véhiculés dans les médias et sur les réseaux sociaux à l'origine de discriminations, stigmatisations et violences. »

Enseignements primaire et secondaire : l’éducation à la sexualité. Circulaire n° 2018-111 du 12-9-2018. Bulletin officiel de l’éducation nationale 2018 ; n°33. En ligne : https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=133890


« L’éducation à la sexualité est une manière d’aborder l’enseignement de la sexualité et des relations interpersonnelles qui soit :
- fondée sur l’égalité des sexes et des sexualités,

- adaptée à l’âge,
- basée sur des informations scientifiques,
- sans jugement de valeur.
L’éducation à la sexualité vise, à partir de la parole des jeunes, à les doter des connaissances, compétences et savoirs-être dont ils et elles ont besoin pour une vie sexuelle et affective épanouie. Cette éducation s’inscrit dans une conception holistique de la santé et est un outil indispensable pour atteindre l’égalité femmes-hommes. »

Rapport relatif à l’éducation à la sexualité : répondre aux attentes des jeunes, construire une société d’égalité femmes-hommes. Paris : Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, 2016, 136 p. En ligne : https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/164000367.pdf


« L’éducation complète à la sexualité (ECS) est un processus d’enseignement et d’apprentissage fondé sur un programme portant sur les aspects cognitifs, affectifs, physiques et sociaux de la sexualité. Elle vise à doter les enfants et les jeunes de connaissances, d’aptitudes, d’attitudes et de valeurs qui leur donneront les moyens de s’épanouir – dans le respect de leur santé, de leur bien-être et de leur dignité –, de développer des relations sociales et sexuelles respectueuses, de réfléchir à l’incidence de leurs choix sur leur bien-être personnel et sur celui des autres et, enfin, de comprendre leurs droits et de les défendre tout au long de leur vie. »

Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Principes directeurs internationaux sur l’éducation sexuelle : une approche factuelle. Édition révisée. Paris : UNESCO, 2018, 166 p. En ligne : https://www.who.int/reproductivehealth/publications/technical-guidance-sexuality-education/fr/

 

~ DES ILLUSTRATIONS ~

Lien vers l'image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les enjeux de l’éducation à la sexualité [Page internet]. Paris : Eduscol, 2018. En ligne : https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Sante/55/9/infographie_education_a_la_sexualite_1029559.pdf