Aller au contenu principal

~ DES DÉFINITIONS ~

« Elle est indépendante du support des écrans. D’ailleurs, des écrivains ont toujours tenté de construire leur texte selon une pensée plus circulaire, en réseau, notamment les poètes. L’invention des technologies numériques l’a affranchie du modèle du livre.

1. Aspects culturels : favorise la multiplicité

  • Plusieurs écrans sont regardés à la fois.
  • Même isolés dans des espaces différents, les spectateurs se sentent réunis par le même spectacle.
  • Favorise la création collective (l’œuvre audio-visuelle est toujours une création collective, hélas encore masquée sous un nom unique, sur le modèle de la culture du livre).
  • Favorise une relation horizontale au savoir (notion d’intelligence globale et d’un partage en temps réel des connaissances : Wikipédia).
  • Favorise une pensée des tâches multiples menées en parallèle et toujours provisoires.

2. Aspects cognitifs : favorise la spatialité

  • Favorise la pensée non-linéaire, en réseau ou circulaire.
  • Favorise la pensée par analogies et contiguïtés, avec un support spatial.
  • Encourage la mémoire de travail : les synthèses y sont provisoires, relatives à des problèmes ponctuels et éphémères.
  • Encourage l’innovation, favorisée par l’interactivité.
  • Permet la coexistence des contraires : c’est une pensée du "à la fois, à la fois".

3. Aspects psychologiques : favorise les identités multiples et le clivage

  • Privilégie le pôle virtuel de toute relation : chacun peut choisir de n’entrer en contact qu’à travers un écran, de façon à réduire ses interlocuteurs à ses attentes sur eux. Cette forme de relation n’a pas attendu les écrans pour exister, et elle n’est pas non plus une conséquence inévitable de ceux-ci, mais ils la favorisent indiscutablement.
  • Définit l’identité par référence à l’espace social (dimension horizontale) : Le Moi n’est pas la propriété privée d’un individu, mais une fiction tributaire des interactions entre un groupe de personnes, et donc à chaque fois différente.
  • Valorise les identités multiples.
  • Favorise le processus du clivage, sur le modèle "Windows" : l’écran ouvert rend présent un contenu à la conscience, sa fermeture le fait disparaître de la conscience.
  • Valorise les formes non-verbales de la symbolisation (imagées et sensori-motrices) et donne une valeur relative aux formes verbales. »

Tisseron Serge. Grandir avec les écrans : la règle 3-6-9-12. Bruxelles : Yapaka.be, 2013, 57 p. En ligne : http://www.yapaka.be/sites/yapaka.be/files/publication/ta-64-
ecrans-tisseron-web.pdf

 

~ DES ILLUSTRATIONS ~

Illustration Cyberdépendance

Bach Jean-François, Houdé Olivier, Léna Pierre, Tisseron Serge. L’enfant et les écrans : un avis de l’Académie des Sciences. Paris : Le Pommier, 2013, 267 p. En ligne : http://www.academie-sciences.fr/pdf/rapport/avis0113.pdf