Aller au contenu principal

 

Chaque jour, l’équipe de documentalistes du Rrapps sélectionne des informations fiables, valides et pertinentes dans l’actualité de la santé publique. Ces informations sont proposées ici, en cohérence avec les thématiques du Rrapps, mais aussi avec les parcours de santé (définis dans le Plan régional de santé 2018-2022) et les programmes et plans de santé nationaux.

 

Pour consulter l'ensemble de la veille documentaire, toutes thématiques confondues (Rrapps et parcours de santé), cliquer sur le filtre "Tout".

 

 

Filtrer
Paris : Haut conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge, 2019, 148 p.

Ce rapport a été adopté par le Conseil de l’âge du Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA) dans le cadre d’une saisine de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn. Dans un premier temps, ce rapport en 2 tomes dresse un état des lieux de la situation des personnes âgées en perte d’autonomie (tome 1). Dans ce second tome, il identifie les grandes tendances et les enjeux à l’horizon 2030, notamment : une augmentation de la demande de soins et du nombre de personnes ayant un besoin d’aide à l’autonomie ; la progression à cette date du potentiel démographique des proches aidants ; le souhait vraisemblablement majoritaire des français de rester à leur domicile ; la poursuite du développement à un rythme soutenu des formes alternatives d’habitat ; la poursuite de la spécialisation des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) sur les personnes âgées les moins autonomes et atteintes de troubles cognitifs ; une prégnance accrue de la question de l’attractivité des métiers sociaux, médicosociaux et du soin, et de l’amélioration des conditions de travail. [Résumé d'après éditeur]

Leclair Véronique, Levesque Julie, Poitras Dave
Montréal : INSPQ, 2020, 21 p.

Ce document vise à : rappeler l’importance des interactions et de la participation sociale comme facteur de protection pour la santé physique, cognitive et mentale ainsi que le bien-être des personnes aînées ; décrire comment l’isolement social et la solitude des personnes aînées représentent un enjeu de santé publique exacerbé dans le contexte de la Covid-19 ; proposer des actions visant à lutter contre la solitude et l’isolement des personnes âgées vivant à domicile.

Paris : Ministère des solidarités et de la santé, 2020, 26 p.

L’objectif de ce document est de détailler les modalités possibles de mise en œuvre d'une cellule de coopération territoriale ou municipale pour répondre aux enjeux de l'isolement des personnes âgées et des personnes vulnérables. Ce guide fournit des outils concrets et opérationnels pour accompagner les acteurs locaux dans le repérage des fragilités sur le territoire et pour les aider à consolider leur plan d’action à l’égard des plus fragiles en temps de crise sanitaire de la crise de la Covid-19 et au-delà.

Guedj Jérôme
Paris : Ministère des solidarités et de la santé, 2020, 71 p.

Ce rapport a pour objectif d'identifier les moyens permettant de combattre l'isolement des personnes âgées et fragiles isolées et les différents leviers pour maintenir et renforcer les liens sociaux dans le contexte spécifique du confinement lié à l'épidémie de Covid-19 mais aussi pour l'avenir. Le rapport formule 42 propositions et une première série de recommandations opérationnelles.

Paris : Défenseur des droits, 2020, 91 p.

Cette publication pratique, destinée aux professionnels investis dans l’accompagnement individuel et collectif des personnes les plus vulnérables, a pour objectif de faire connaître le rôle, les pouvoirs, les domaines de compétences et les différents moyens de saisir le Défenseur des droits. Elle se compose d'une présentation de l'institution et de 18 fiches (12 thématiques et 6 "publics"). Chaque fiche est illustrée par un témoignage.

Queruel Nathalie, Rodriguez-Manas Leocadio
La santé en action 2019 ; 449 : 47-49
Penneau Anne, Bricard Damien, Or Zeynep
Paris : Irdes, 2019, 36 p.

Dans le cadre des expérimentations Parcours santé des aînés (Paerpa), lancées en 2014 pour améliorer la prise en charge des personnes âgées en « risque de perte d’autonomie », un outil de coordination, le Plan personnalisé de santé (PPS), a été proposé. Le PPS est un outil qui a pour objectif d’améliorer la coordination et la continuité des prises en charge sanitaires et sociales, et ainsi de prévenir la perte d’autonomie, d'éviter le recours inapproprié à l’hospitalisation et la polymédication. Cette étude vise à évaluer l’impact de la réalisation d’un PPS sur les parcours de soins en observant l’évolution de la consommation de soins et de la qualité de prise en charge des personnes âgées qui en bénéficient. [Résumé d'après auteurs]

Conseil de l'âge
Paris : HCFEA, 2019, 159 p.

Le Conseil de l'âge du Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge analyse les politiques de soutien à l’autonomie des personnes âgées et propose des comparaisons internationales portant sur 9 pays : l’Allemagne, le Danemark, l’Espagne, l’Italie, la Suède, le Québec, la Belgique, les Pays-Bas et le Japon. Confrontés aux enjeux du vieillissement et de la perte d’autonomie, les pays étudiés développent des stratégies et adoptent des grandes orientations similaires : priorité au soutien à domicile, diversification des réponses en termes de lieux de vie et des choix offerts aux familles, tendance à l’extension des prestations en espèces plutôt qu’en nature, soutien aux aidants et attention portée à la question de la qualification des professionnels du secteur.

Libault Dominique
Paris : Ministère des solidarités et de la santé, 2019, 225 p.

Ce rapport est issu de la concertation qui s'est tenue d'octobre 2018 à janvier 2019 au niveau national, local et citoyen afin de relever les attentes et de définir les objectifs pour une nouvelle politique du grand âge et de la perte d'autonomie. Il s'agit de faire face à une double situation : la hausse du nombre de personnes âgées dépendantes et l'évolution nécessaire du système d'accompagnement et de soins. Le rapport présente 175 propositions qui comprend, entre autres, la création de Maisons des ainés et des aidants sur l'ensemble du territoire, un plan national pour les métiers du grand âge, une hausse des effectifs en établissements, une rénovation de l'offre médico-sociale et une refonte des prestations. En matière de prévention de la perte d'autonomie, il est proposé de déployer sur tout le territoire des actions de prévention ciblées entre 50 et 75 ans.

Sherrington C, Fairhall NJ, Wallbank GK, et al
Cochrane, 2019-01-31, 4 p.

Cet article résume la revue de littérature médicale visant à évaluer les effets (avantages et inconvénients) des interventions utilisant l'exercice physique sur la prévention des chutes des personnes âgées en milieu communautaire.

Vandendoren Bénédict, Geurts Hélène, Haelewyck Marie-Claire
Gérontologie et société 2019 ; 41(159) : pp. 213-226
Cette enquête exploratoire s’intéresse au concept d’empowerment individuel dans le champ de la vieillesse et concerne des répondants âgés de 84 à 104 ans en situation de dépendance. Les données qualitatives issues d’entretiens semi-directifs mettent en évidence l’importance de l’environnement comme garant de la possibilité pour la personne d’exercer le contrôle sur sa vie et d’exprimer ses choix au sein de la relation aidant-aidé. Les verbatim soulignent des processus de déresponsabilisation, de surprotection, voire d’infantilisation, mettant en évidence la conscience que les personnes ont du contexte parfois délétère dans lequel elles évoluent. Ces résultats suggèrent de poursuivre la recherche afin de mieux comprendre le rôle de l’environnement structurel et social dans le déploiement de l’empowerment individuel dans l’âge avancé. [Résumé auteurs]